Agissons pour Une soeur veuve et endettée

Oum safiyya1
Lancée le 28 janv. 2020

12 061

collectés avec 542 participants

Fermée depuis le 14 février 2020

Update : 

PLUS que quelques partages s'il vous plaît 

qu'Allah récompense chaque personne qui a participer c'est INCROYABLE  ! 
 

Update : 5 février 

Salam aaleykoum mes frères et sœurs, 

Il manque une centaine d'€ pour compléter les frais et la soeur pourra enfin pouvoir vivre dignement. Et repartir à zéro sans dettes sur les épaules. 
jazakoum Llahu kheiran 

juste partagez

PS : Si nous récoltons plus de dons qu’il n’en faut pour les dettes , les fonds serviront à faciliter la vie de Notre chère soeur  et ses enfants  inchaAllah.


 

Voici le témoignage de notre soeur , qui a perdu son époux , mère de 2 enfants et qui se retrouve endetter. 
 

mes chère frères et sœurs lisez son témoignage avec attention car il est important pour elle d'être lue et entendue 

jazakoum Llahu kheiran  

Salam aleykoum Wa rahmatuLlah Wa baarakatuhu 

Voici mon histoire, ce n’est pas facile pour moi de raconter tout cela, mais je n’ai plus vraiment le choix. 

Je m'appelle khaoula , une maman de 32 ans , de 2 enfants, mariée il y’a une dizaine d’années, 

Mon époux était  une personne merveilleuse, qui faisait  tout pour ça famille et  aidait énormément les gens. Ensemble nous avons créé une association d’aide aux  démunis, nous étions pris corps et âme pour cette assoc. Nous faisions des maraudes,des récoltes de vêtements, de nourritures. Mon époux était généreux , que dés qu’il manquait d’argent pour aider une famille ,  il vendais nos meubles, notre appartement ce vider petit à petit, mais pour une bonne cause. Il nous ai arrivé de quitter notre propre logement pour y loger des familles ( avec bébé et enfants en bas âge) à la rue et nous nous étions héberger chez des amies, une petite chambre nous suffisait. Les biens matériel était secondaire pour nous. Comment peut ont vivre confortablement tandis que d’autre n’ont pas de quoi manger. Nous avons vendu nos propres biens immobilier (dont 1 qui était un héritage familier ) pour construire deux  orphelinats dans deux pays différents, structure assez moyenne, petite superficie mais c’était mieux que rien et au fils des ans nous avions pour but d’agrandir les bâtiments pour y installer plus d’enfants et d’aménager encore mieux . Nous étions vraiment heureux à une époque, tout les jours des aventures différents, des challenges, c’était ce qui nous motiver, jusqu’au jour où nous avons appris la maladie de mon  mari . Il a eu un cancer. Il a vite perdu les forces nécessaire pour s’occuper de son boulot ainsi que de l’ association nous l’avons donc confiée à d’autres personnes qui nous ont promis de s’en occuper, nous leur avons confiée une Amana, ils  n’ont pas su comment gérer, ils l’ont abandonnée. Je n’y pensais plus beaucoup car Je passais le plus claire de mon temps auprès de mon époux . A côté de son traitement j’ai essayé la médecine prophétique, afin de maximiser ces chances de guérison. Al HamdouliLlah , nous acceptons tout ce qui viens d’Allah Taala.  Il ne pouvais plus travailler donc , notre situation commençait vraiment à être critique. Son cancer s’est généralisée , Hospitalisations sur hospitalisions, et j’avais deux enfants en bas âge a gérer. Ils  voyaient leur papa s’affaiblir de jour en jour sa me déchirait le cœur. Et lui toujours un  petit sourire forcer pour montrer à ces  enfants que tout va bien, que tout va bien aller. Et que nous allions en ressortir plus fort. J’étais là chaque jours , à lui remonter le moral, à lui lire le Coran, lui faire des invocations, le laver, le changer, le faire beau, l’aider à faire ces ablutions, l’installer pour dormir, et surtout l’aimer, nous n’avions pas de famille , nous étions notre seul famille. C’était lui et moi puis  le reste du monde. Nous pouvions compter seulement l’un sur l’autre. Puis un jours il n’avais plus la force, sa maladie l’a emportée. Les larmes , la tristesse, la solitude ce confondaient, c’était l’homme de ma vie qui m’a quitter pour un meilleur monde, maintenant je suis  seul avec l’aide D’Allah soubhanou Wa Taala pour affronter la vie avec mes deux bébés. Les épreuves ce sont enchaîner car aucune ressources, et mon époux avais quelques dettes pour accélérer les  constructions qu’ils emprunter à droite à gauche pour ne pas faire de crédit. Suite à un accident, on m’a installer  une visse dans la  hanche qui m’empêche de rester longtemps debout, j’ai dû arrêté de travailler et ai repris une formation pour me réorienter que j’ai vite arrêter car niveau organisations et les enfants sa ne collait pas,  je ne les voyais plus et pas les moyen de les faire garder, les factures ce sont empiler et ma hanche qui me fait souffrir الله u  Akbar. SoubhanaLlah toute ces épreuves qui se succèdent  je me rassurais en me disant qu' الله doit m’ aimé pour me  faire endurer. J’ai toujours été quelqu’un de forte , même avec la maladie de mon époux je suis rester forte, mais là beaucoup de choses se sont succéder et je m’affaiblit également physiquement j’ai perdu énormément de poids, je ne mange plus qu’un repas pas jours afin de laisser mes enfants manger ,  ils ont déjà vécu la perte de leur père je ne veux pas les rendre encore plus triste de savoir que leur maman sombre financièrement, j’essaye de leur faire plaisir, et ne pas leur montrer ma détresse. Il m’arrive ne dormir le ventre vide et de sentir mon estomac se tordre mais je pense aux plus démunie dans les pays défavorisée, ce que je vie ce n’est rien comparer à eux qui vivent ça depuis toujours. Quelques sœurs essayent de me donner des courses , mais le peu qu’elles peuvent car elles aussi sont dans des situations précaires. Et C’est surtout pour Mes enfants. Les huissiers sont venu et m’ont pris un canapé et une machine à laver pour une dettes de loyer impayée ,  tans que c’est que ça , le matériel m’importe peu. On s’assoit sur un tapis et des couvertures Al HamdouliLlah, certaine personne n’ont même pas de tapis je n’ai pas le droit de me plaindre. La machine à laver, quel chose de superflue, j’ai une baignoire et quelque fois quand les enfants salient vraiment leur vêtements je dépense quelques pièces a la laverie, le propriétaire de la laverie me rembourse mes pièces  parfois , toujours une solution Bi idni Llah. Je fait les poubelles et j’  y déniche des   Chose à manger  , des repas périmée mais encore mangeable, les  boulangerie et les magasins  jettent des denrées que je récupère pour les enfants , Parfois en cachette car on a pas le droit je me suis fait humiliée par un responsable tard le soir alors que c’était juste les poubelles. Je me sentais comme une voleuse alors que Wallahi ce n’étais que les poubelles et les contenaire. Parfois il y mettent de la javel alors je ne touche pas . 

J’ai écouté  des centaines d’histoire de familles qui sont venu me confier leurs difficultés, qui sont venu me confier leur histoires afin que je les aide , j’ai écouter des milliers de récits de sœurs en détresse, des migrants qui cherchent du réconfort, des personnes qui demandaient  juste qu’on les écoute , jamais je n’aurait cru raconter mon histoire afin que l’ont me vienne en aide, maintenant c’est à vous de me lire. J’ai tellement honte d’en être arriver là, mais c’est là volonté d' الله Soubhanou Wa Taala, et j’accepte. Je me dit que Le fait d’accepter une difficulté c’est aussi une Adoration. Alors j’adore Allah pour toute les épreuves qu’il m’envoie pour me reprocher encore plus de Lui. Malheureusement j’ai toujours cette honte de demander de l’aide, auparavant,  je ne me rendais pas compte , maintenant je comprend la gêne qu’avaient les gens  de demandé l’aumône ou de l’aide pour régler une dette que l’ont porte sur les épaule et qui nous fait sombrer peu à peu . Je veux sortir sortir la tête de l’eau juste pour mes enfants, payer les dettes car a l'heure d'aujourd'hui je suis obligée de squatter mon appartement car j'ai reçu des avis d'expulsions depuis mi 2019 , ils attendent je pense la trêve hivernale pour m'en renvoyer d'autre , j'ai déjà la boule au ventre rien que d'y pensée, j'ai déjà été chez l'assistante social elle ne peux rien faire à pars un dossier fsl, mais mon bailleur a déjà fait appelé aux huissier donc mon dossier est rejetée. J'ai les dettes de mon défunt mari  et les miennes qui se rajoutent chaque jours, afin que les huissiers ne tapent plus à notre porte. 

faites des  invocations c'est déjà Beaucoup , et ne vous mettez pas en difficulté pour moi ,  Qu’Allah vous récompense juste des douas sont  emplement  suffisante car je connais la valeur et la force des douas sincères. Je veux juste que mon témoignage soit lu et écouter . Je veux juste que vous le  partagiez.  
jazakoumu الله kheiran

Alors j’hésite à lui demande de  créé une cagnotte, je l’ai déjà aider avec ce que je peux , je la connais personnellement MAIS je suis des personnes qui mets vraiment en garde contre les cagnottes car il y’a beaucoup d’abus Allahu mousta3an  et on laisse les vrais personnes en difficulté sans aide. Donc j’hésite vraiment , ceux et celle qui veulent aider venez en pv in sha Allah on verra ce qu’on peu faire. De elle même , elle ne demande pas d’aide je voulais le préciser , Elle  s’en remet entièrement à Allah.


Faisons tous un geste pour elle , même 1€ et un message d'encouragement c'est déjà énorme pour elle. 
qu'Allah vous récompense. 

Cagnotte clôturée avec 543 participants
+ 20 €
Le 12 févr. 2020
par un anonyme
+ 30 €
Le 10 févr. 2020
par un anonyme
privé
Le 10 févr. 2020
par Anonyme
+ 10 €
Le 10 févr. 2020
par un anonyme
privé
Le 09 févr. 2020
par Samzid
Allah y Sahel
+ 15 €
Le 09 févr. 2020
par un anonyme

Veuillez patienter...
Afficher plus de participants