Soutien à Nasser - Procès Gilet Jaune 2022

Les amis de Nasser
Lancée le 04 janv. 2022

0

collecté avec 0 participant

Fermée depuis le 7 mars 2022

Nous avons besoin de soutien financier (avocats...) pour soutenir Nasser, militant Gilet Jaune des Pyrénées Orientales, poursuivi pour les faits suivants (reproduction du tract) 

Même 5 euros soutiennent fortement, les petits ruisseaux font les grandes rivières... 

-----

Le 27 janvier 2022 à 14h devant le tribunal de Perpignan : soutien a Nasser, poursuivi pour avoir suggéré aux syndicats de policiers de partir d’une manifestation. ALLIANCE (syndicat policier d’extrême droite) et le directeur de la police de partemental ont porté plainte contre Nasser. 
Ce même syndicat soutient les violences contre les gilets jaunes. 
C’EST UN PROCÈS POLITIQUE !! 

A la fin de la manifestation du 10 décembre 2019 contre la réforme des retraites, Nasser a 
pris la parole pour exprimer son étonnement de voir parmi les manifestants des représentants de la police et particulièrement du syndicat Alliance. 


Dans son intervention, il a rappelé les positions proches de l’extrême droite de ce syndicat 
qui n’a jamais accepte de reconnaître les violences policières, notamment lors du mouvement des gilets jaunes. En conclusion de sa prise de parole, il a suggéré qu’a l’avenir, si cette présence de représentants du syndicat Alliance (police / hypersécuritaire) se renouvelait, « il faudrait les pister et les dégager, gentiment, mais avec une ferme pression » Et encore : « Ils n’ont rien à faire parmi nous. »


Ces déclarations, non suivies d’actes, sont vérifiables sur la vidéo accessible par le lien 
suivant :
https://www.youtube.com/watch?v=_yEMz9cG5fU
Elles se sont produites pendant une assemblée générale de Gilets jaunes. 

Par ailleurs, les violences policières subies par le mouvement des gilets jaunes lors des 
manifestations sont indéniables. Elles sont structurelles. Elles ont été reconnues par le président de la république, E. Macron, lors d’un entretien mis en ligne sur le média Brut le 4 décembre 2020. 
Selon le journaliste David Dufresne, elles se chiffrent par 1 mort, 5 mains arrachées, 24 éborgnés et 315 blessés a la tête en ce qui concerne les manifestants (Allo place Beauvau sur Médiapart).
Ces propos du chef de l’Etat ont été vivement dénoncés par un responsable du syndicat 
Alliance qui a même exigé « un soutien inconditionnel » du président et du gouvernement ! 
(https://www.europe1.fr/societe/colere-des-policiers-le-syndicat-alliance-demande-le-soutien￾inconditionnel-du-gouvernement-4012339). 
Alors que d’autres interventions au micro se poursuivaient, les policiers en service ont 
pénétré dans le groupe de manifestants pour interpeler notre camarade Nasser et le pousser à l’intérieur d’un véhicule de police banalisé .

Pour quelques mots prononcés en marge d’une manifestation intersyndicale, notre camarade se trouve contraint à comparaître devant la justice.
Peut-on dans notre pays poursuivre des personnes pour de simples délits d’opinion ?
Pourquoi la police peut-elle se permettre de telles interventions ?
La justice est-elle aux ordres de la police ?


Soyons nombreux ce jeudi 27 janvier pour soutenir notre camarade Nasser !
DEVANT LE TRIBUNAL DE PERPIGNAN, PLACE ARAGO DES 13H30
Mail :

Et merci pour votre soutien ! 

Soyez le TOUT premier à participer !