laurentderauglaudre
Lancée le 17 mars 2020

Pour aider Youssef, notre organisateur Berbère

3 668 €

collectés sur 2 000 €

Objectif atteint avec succès !

100% atteint avec 83 participants

Au retour d'animation de ma 6ème méharée, j'ai trouvé le Coronavirus qui terrorise la planète. Formé par Pierre et Anouchka Moulart (Belgique), eux-mêmes inspirés par Maurice Clermont (Québec), je travaille avec Youssef, un ami Berbère. Je n'ai pas pu repartir au Canada où je réside avec ma famille. Je reste quelque temps avec Youssef. Il vient de perdre toutes les inscriptions des prochaines méharées.

Résilient, généreux, accueillant, il s'occupe de moi sans se plaindre de cette disparition totale de revenus. Youssef a la charge de sa grande famille. Si 200 participants aux méharées organisées par Youssef versent chacun 10€, ce seront 2000€, une somme importante ici, qui serviront aux projets agricoles et au soutien de la famille de Youssef.

Je signale que Youssef ne m'a rien demandé. L'initiative a émergé parmi les participants à la méharée que j'ai animée en mars 2020. Ils ont commencé à collecter de l'argent entre eux à mon insu. J'ai trouvé l'idée superbe, je l'ai juste prolongée.

Le coronavirus nous met au défi de la solidarité...

"Si vous versez quelques euros, c'est bien. Si vous ne versez rien, c'est bien aussi" - formule inspiré des enseignements de Pierre Moulart dans le désert

Posté le 11 mai 2020, 00h10

10 mai 2020

Aujourd'hui encore, Youssef m'a rendu visite. Je suis toujours dans une petite Kasbah à Zagora, avec peut-être la possibilité de repartir début juin vers le Canada, où se trouve ma famille. La bonne nouvelle pour Youssef est qu'il peut écouler sa production de pastèques et de melons. Des camions sont venus pour emporter la récolte en cours. Il m'a laissé 3 melons (miam miam).

Coté tourisme, il n'y a évidemment aucune perspective pour le moment. Après toutes les annulations de la saison haute en mars et avril, il n'y a rien en vue pour les mois d'octobre et novembre. A titre personnel, j'ai programmé 1 ou 2 méharées fin octobre/début novembre, sans trop d'illusions sur la faisabilité...

Avant de quitter le Maroc, je remettrai le solde de la cagnotte à Youssef. J'ai laissé la souscription ouverte puisque quelques dons supplémentaires sont arrivés après le précédent virement. La solidarité est un mot bien vivant ici, aucun doute que l'argent sera bien partagé.

Prenez bien soin de vous,

Laurent

Posté le 07 avr. 2020, 18h39

Bonjour,

Youssef m'a confirmé qu'il a bien reçu le virement de plus de 34 000 Dirhams Marocains. Cela va être très utile comme vous vous en doutez. D'autres dons sont arrivés sur la plateforme Cotizup. Je ferai un nouveau virement prochainement à Youssef.

En attendant, je vous suggère d'écouter (podcast) ou lire mon article "écoute ton Petit Prince", que j'ai publié hier. Les illustrations sont de Capucine. Cet article raconte l'histoire singulière que j'ai la chance de vivre, en cette période troublée.

Bon courage à tous.

Laurent

Posté le 02 avr. 2020, 09h24

Bonjour,

Correction par rapport au message précédent : je ne ferme pas la collecte, puisqu'après avoir récupéré les fonds, il y a eu de nouveaux versements. Je remercie les nouveaux donateurs. Je vais laisser ouverte cette cagnotte pendant quelques semaines.

Au delà des méharées qui ont toute été annulées à partir de mi-mars, ce qui est une perte sèche de revenus, il y a un risque sérieux que les melons et les pastèques ne puissent pas s'écouler fin avril. Habituellement, 25% de la production de Youssef reste au Maroc, le reste part à l'exportation. Ce flux ne se fait plus. Les producteurs dont les fruits sont mûrs maintenant, ne peuvent plus expédier leur production.

L'impact de la crise est profond et direct ici. Cependant, la solidarité est dans la culture...

Merci pour les nouvelles contributions, ou pour la promotion que vous pouvez faire de cette cagnotte autour de vous.

Prenez soin de vous,

Laurent

Posté le 01 avr. 2020, 14h28

Youssef m'a confirmé ce matin qu'il a reçu mon premier virement. Je vais donc fermer cette collecte et lui envoyer la totalité de la somme. Je vous envoie un autre courriel par ailleurs à ce sujet.

Je vous remercie de votre confiance.

Laurent

Posté le 29 mars 2020, 13h21

Voilà 2 messages audio que m'a envoyés Youssef pour vous remercier...

Message de Youssef

Musique partagée par Youssef

Posté le 27 mars 2020, 15h29

Ah, enfin, après de multiples tentatives, j'ai réussi à faire un virement pour Youssef. Pour l'instant, il s'agit du montant collecté par les participants de la méharée que j'ai animée en mars 2020. C'est eux qui ont eu l'idée, et ils m'ont viré l'argent il y a une dizaine de jours. Cet argent voyage maintenant vers le Maroc.

J'attends le 2 ou 3 avril pour m'assurer que l'argent est bien arrivé à destination. Ensuite, je verserai le montant de cette cagnotte à Youssef. Merci de votre patience et votre compréhension.

Laurent

Posté le 21 mars 2020, 09h57

Ouahou génial et inattendu ! En 3 jours, on a dépassé l'objectif de 2000€, d'autant plus qu'une autre source a versé 540€ sur une autre plateforme. C'est génial car l'argent va vite être une nécessité vitale ici (comme ailleurs). Seul souci . Je suis confiné et je ne peux pas aller me promener jusqu'au distributeurs (à environ 2km)... quoique, je testerai sans doute dans les prochaines heures/jours. 

De toute façon, je trouverai une solution pour reverser l'intégralité à Youssef.

Je laisse la collecte ouverte, même si elle dépasse l'objectif. Après tout, pourquoi limiter la solidarité ???

Posté le 20 mars 2020, 13h04

Ce matin, j'ai pu remettre 200€ (2000 dirhams) à Youssef. Je n'ai pas pu retirer plus dans les distributeurs pour le moment. Je garantie que je lui verserai l'intégralité de ce qui arrivera sur mon compte à son intention. Avec l'interdiction de sortir à partir de 18h ce soir, pour une durée indéterminée, ça va être difficile mais je trouverai une solution de court terme.

Je vous remercie de votre confiance.

Posté le 19 mars 2020, 21h51

Bon, avec les 540€ collectés par ailleurs, on dépasse les 2000€. Je n'en reviens pas. C'est super pour Youssef et sa famille à qui j'en parlerai demain. Seul hic : j'ai tenté de retirer de l'argent cet après-midi => je n'ai pu prendre que 200€. Il me faudra donc plusieurs jours pour lui remettre la cagnotte. Ce n'est pas grave, ça me fait marcher (tout seul bien sur)... Prenez soin de vous et merci de toutes vos dons.

Posté le 19 mars 2020, 15h21

Ouahou, génial. Les participants à la méharée 2020 ayant lancé l'initiative dans une cagnotte parallèle, 540€ (moins 4% de frais bancaire grrrrrrrr) vont s'ajouter au montant collecté ici. On va peut-être dépasser les 2000€. Il me reste à retirer ce montant des distributeurs automatiques de Zagora, que je risque d'assécher :-)

Posté le 19 mars 2020, 10h08

Chronique de la crise du coronavirus vue de Zagora - Jeudi 19 mars 2020


Faut-il fermer les bourses, faut-il fermer le marché de Zagora ?

Ce matin, je lis un post intitulé « faut-il fermer les bourses ? ». Sous le post, la polémique démarre. Bataille d’arguments, certains pitoyables, qui paraissent si dérisoires vus d’ici. Faut-il fermer le marché de Zagora ? Pommes de terre, carottes, épices, savon...

Je marche dans la rue quasi déserte pour voir si je peux prendre un petit déjeuner à l’hôtel la Fibule dans lequel j’ai dormi 3 ou 4 nuits, devenu un peu trop cher pour une longue durée. Dans l’hôtel, aucun client, zéro. Dans la salle à manger, je retrouve 2 employés désœuvrés, souriants. Ils acceptent gentiment de me préparer un petit déjeuner. La dernière fois, ils ont refusé que je paie. Ce matin, je vais laisser un tarif double sur la table en partant.

Le serveur me glisse « hey c’est comme ça, Inch Allah ».
Faut-il fermer les bourses et le marché de Zagora ? Faut-il inventer un autre modèle ?

Posté le 18 mars 2020, 22h46

Chronique de la crise du Coronavirus vu du Maroc…
Mercredi 18 mars

Qui va gagner ? La peur ou l’amour ?

Depuis dimanche 15 mars, j’ai pris mes quartiers à Zagora, mon avion de retour à Montréal annulé. La méharée a été une semaine extraordinaire. Le retour… celui d’un coronavirus en pleine figure qui menace l’âme humaine largement autant que sa santé (sinon plus).

Qui va gagner ? La peur ou l’amour ? Les 2 vont évidemment continuer de s’affronter pour longtemps...

Ce matin, je suis parti avec Ali, notre guide Berbère de la semaine dernière. A califourchon sur sa mobylette, nous avons traversé la ville. Nous avons fait les courses de nourriture au grand souk. Un tiers des étals étaient ouverts. Un tiers des clients étaient là. Il se prépare ici, dans ce pays encore pauvre économiquement, une crise bien plus terrible qu’en occident qui regorge de richesses.

Je n’ai pas vu une seule personne se plaindre. Je vois des sourires, des solidarités. Je ne suis pas non plus naïf. Cet univers là n’est pas parfait. N’empêche. Les leçons de générosité, de résilience, la joie de vivre sont bel et bien les enseignements du quotidien :

- le thé qu’Abdul me sert sans que je lui demande, alors que je suis dans le patio de l’hotel
- la proposition d’hôtel gratuit de Mohamed, car son patron souhaite aider les personnes en difficultés
- le petit déjeuner gratuit hier dans un autre hôtel où j’avais résidé, le serveur a pris la responsabilité sur lui
- le déjeuner chez Youssef puis chez Ali

Je vois aussi des générosités poindre en Europe et au Canada :
- une proposition de cagnotte pour Youssef lancée par les participants de la méharée 2020
- les propositions d’aides à Montréal de Nicole, Thierry, et quelques autres
- les nombreux appels de la famille, celui de mon ami Laurent qui me propose un soutien financier, d’Aveline, Emmanuel ou Clémence qui m’invitent chez eux en France

Tout à l’heure chez Ali, les 7 enfants me tournaient autour, cherchaient à entrer en relation, me sautaient dessus pour les plus petits. Dans l’appartement, aucun meuble, une télé à moitié cassée. On s’assied par terre. J’ai été invité au thé, au riz (tourista oblige), aux friandises.

Personne ne se plaint. Ce matin, tout le monde dans le patio a rigolé, parce que j’avais froid et je me suis amusé à emberlificoter mon chèche sur la tête…

Mon ami Pierre Moulart m’a appris que l’amour est seul à pourvoir vaincre la peur. J’ai envie que tout le monde relaie ce message !

Je garantie que cet argent servira à nourrir des familles.1€, 5€, 20€ ou plus, tout est utile, tout montant, si petit soit-il, est bienvenu. Grand merci.

Déjà 3 668 € collectés !
Déjà 83 participants, rejoignez-les !
+ 50 €
Il y a 11 jours
par Suzy Cazzaro
J espère à bientôt pour une nouvelle expérience magnifique dans le désert avec Anouchka et ses compagnons. Merci pour cette initiative de don. Prenez soin de vous Suzy
+ 140 €
Le 20 avril 2020
par Clemence Repoux
De la part de ma famille, qui te remercie de m'avoir accueillie comme si je faisais partie de la tienne. Merci encore pour la lecon d'humanite.
+ 30 €
Le 15 avril 2020
par Debruyne Olivia
Courage à youssef et toute sa famille. Merci pour ces magnifiques meharees dans le désert.
+ 30 €
Le 07 avril 2020
par Thierry Lemaire
+ 40 €
Le 05 avril 2020
par Alice Bouis
+ 50 €
Le 04 avril 2020
par Blandine Deschamps

Veuillez patienter...
Afficher plus de participants