ZEDRINE – Nouvel album (octobre 2022)

Zedrine
Lancée le 06 juil. 2022

834

collectés avec 32 participants

En 2019, vous avez été un certain nombre à me suivre ici dans mes dernières sorties (Zedrine duo, Dum Spiro).
Après les albums d'Enterré sous X (2010 et 2013) ou de Dum Spiro (2017), c'est aujourd'hui la première occasion d'écouter ce que je propose en toute liberté sur un format long qui se profile.

Une sortie prévue le 14/10/22

10 titres et 45 minutes (promis, j'arrête avec les chiffres !)

Avec ce nouvel album, j'ai pris le temps de suivre tous les chemins musicaux qui m'inspiraient et de multiplier les collaborations pour élaborer un répertoire qui me ressemble plus que jamais.
Tout y est ou presque d'un panorama intérieur qui n'en finit pas de voir plus large et plus loin. Les ingrédients sont savamment dosés : poésie, sonorités électroniques, rythmiques hip-hop, influences rock, embardées expérimentales, mélodies chantées entêtantes…
Je prendrai le temps au fil des semaines de vous présenter ici toutes les personnes qui ont contribué à faire de cet album ce qu'il est. Composition, arrangements, mixage, mastering, voix et instruments invités, j'ai eu la joie de pouvoir compter sur des participations enthousiastes et toujours tellement à leur place dans cet univers. Je remercie déjà et je remercierai encore tous ces gens. Big love !


Au vu du contexte, je me disais que je finirais sans doute par sortir cet album uniquement en digital. Mais plus j'y pensais et moins j'acceptais l'idée de ne pas lui consacrer un objet physique. C'est l'aboutissement de toute une période et, naturellement, le début d'une nouvelle. Je me dois de le marquer par un disque, ce vieil objet en dur qu'on vend, qu'on achète, qu'on garde, qu'on partage, qu'on perd, qu'on retrouve, quand bien même on peut toujours écouter la musique sans. Avec son visuel, ses infos, son vécu…

Alors, si vous aussi vous aimez recevoir un nouvel album sur support pour le faire entrer dans la famille de vos objets domestiques, le glisser dans votre platine pour vous poser le temps d'une écoute, l'apercevoir sur un coin d'étagère qui vous fait de l'oeil quand vous passez devant, l'emmener faire de la route avec vous, etc. C'est ici que vous pouvez glisser de quoi le commander d'avance.

L'argent ainsi récolté par avance me permettra de payer le mastering et les frais de fabrication qu'il est difficile d'avancer (et si vous êtes nombreux, les frais d'envois aux radios, par exemple).

Pour 20€, votre exemplaire sera réservé.
Pour plus, pareil mais vous me soutiendrez un peu plus et le bouclage du budget de fabrication viendra plus vite grâce à vous !
Pour moins, eh bien, vous apporterez un soutien utile et c'est un grand merci qui vous sera réservé.
Et si vous souhaitez plusieurs exemplaires, multiplier les 20€ et précisez-le-moi quand je rentrerai en contact avec vous pour valider la commande.

Alors, foncez, cliquez, achetez d'avance, partagez et guettez ce que je vous raconterai ici au fur et à mesure de cette belle attente. Première étape à venir : le titre !

__
Quel que soit le montant, chacun peut participer à cette cagnotte. Pas besoin de créer un compte ou de s'inscrire, c'est rapide et les paiements par Carte Bancaire sont 100% sécurisés.

Si vous ne pouvez pas participer financièrement, partagez cette cagnotte autour de vous au maximum. MERCI !
__

photo de bannière : Stardust Factory

Posté le 29 sept. 2022, 17h17

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode final - SCOTT DA ROS
.
Scott est le beatmaker du génial projet Triune Gods.
Scott compose une musique hip-hop instrumentale originale signée de son nom ou Deadly Stare.
Scott vit à Montréal, mais il est anglophone (on ne peut pas avoir toutes les qualités).
Quand j'ai entrepris le travail sur cet album, j'avais envie de pouvoir suivre toutes les pistes de collaboration qui me viendraient, d'élargir les horizons musicaux au niveau des productions. Parmi les différents musiciens que j'espérais pouvoir mettre à contribution, il y avait Scott. J'avais déjà travaillé avec lui pour le mixage de l'EP 150 000 km. Et connaissant sa musique, j'avais bien envie qu'il contribue à l'album avec une ou deux propositions instrumentales. Son accueil enthousiaste quand je l'ai contacté m'a fait réfléchir un peu plus loin. En assemblant des propositions musicales d'horizons divers, j'avais besoin d'harmoniser le tout de manière cohérente et je lui ai proposé de faire ce taf de production finale sur les titres pour affiner un son d'ensemble du répertoire.
Il m'a répondu que tant que l'on avançait au rythme de nos possibilités personnelles, de ce que nos organisations professionnelles et familiales nous permettaient, il était partant.
Et c'est comme ça que nous avons avancé, parfois vite, parfois lentement, au tempo mouvant d'une activité qui devait rester un plaisir avant tout. J'ai adoré échanger avec Scott, le sentir aussi réceptif sur mes envies, respectueux du projet et toujours force de proposition pour enrichir les tracks qui lui arrivaient au compte-goutte.
Si je suis si fier de présenter cet album, c'est en partie parce que j'ai été sacrément bien épaulé pour lui donner forme.
Alors, un grand merci à Scott et bonne écoute à tous !
.

Posté le 27 sept. 2022, 20h46

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 7, 8, 9, 10, 11, 12 - L'autre moitié de la bande
.
J'aurais aimé trouver le temps de vous en dire autant sur ceux-là, mais ce qui compte avant tout est que j'aille au bout de la galerie de portraits.
Eskimo-j (de Papier Bruit, ici à la composition) et Mehdi Krüger sont de vieilles connaissances du réseau slam lyonnais.
J'avais très envie aussi de collaborer avec Zoën et Dakota, beatmakers tout terrain qui composent en solo et pour divers MCs.
Ferdinand Doumerc est un incontournable des scènes toulousaines, passé par mille projets avec sax et flûte traversière et pilier du groupe PULCINELLA.
Quant à Nicolas Lafforgue, c'est un complice précieux, connu à l'époque Bruit Qui Court, que j'ai rejoint le temps de l'aventure Incendié Volontaire, qui donne de la voix avec le duo 10 et lance son répertoire en solo cette année. Il fallait qu'il en soit.
.
Entre ces derniers et ceux que j'ai déjà présenté, je sais que j'ai assemblé un casting de rêve. Alors, guettez la sortie, c'est dans 2 jours, jeudi, que l'album est disponible sur toutes les plateformes !
.

ESKIMO-J
DAKOTA
NICOLAS LAFFORGUE

FERDINAND DOUMERC
MEHDI KRÜGER

ZOËN

Posté le 16 sept. 2022, 17h48

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 6 - P.T. BURNEM
.
P.T. Burnem est un artiste étonnant et impressionnant. Il porte en lui une charge émotionnelle explosive qu'il s'applique à canaliser dans des projets multiples et toujours hautement créatifs. Il chante, rappe, compose, se prête à la collaboration sans hésiter.
J'ai d'abord fait connaissance avec son univers via le projet Drones. Il y officiait avec, entre autres, Swordplay, également chanteur rappeur musicien étonnant et impressionnant, originaire comme lui de Richmond VA (coïncidence amusante, c'est le premier endroit où j'ai mis les pieds aux États-Unis bien avant de connaître ces artistes). Isaac (aka Swordplay) m'avait fait l'honneur de co-écrire et interpréter avec moi le titre "Run for your life" sur l'album Hors chant de Dum Spiro. L'album de Drones était sorti peu avant sur le label Dora dorovitch mené par Cisco. C'était une beauté aérienne où les voix des 2 artistes se mêlaient dans une sorte de folk rap hypnotique. Je ne me lasse pas du disque et je ne me lasse pas de le conseiller.
J'ai visité depuis différents albums de Burnem avec beaucoup de plaisir. Je l'ai vu se pencher sur ses machines pour en faire sortir quelque son sorcier. Il m'a vu interpréter un peu de mon répertoire lors d'un festival streamé organisé par notre ami rickoLus. Et c'est là qu'il a su que ça lui parlait. Dès le lendemain de cet événement, après quelques messages échangés, nous avons convenu qu'il serait partie prenante de mon prochain album. Et nous y voilà donc. Sans surprise il apparaît sur un titre au format atypique, offrant un couplet qui fait un contrepoint idéal au phrasé que j'y utilise. J'ai joué un peu avec sa voix aussi, trop content d'avoir une matière offerte comme celle-ci, avec laquelle on sait qu'on peut tout essayer. Ce PERSONNE, sur lequel il intervient, est une pièce de choix. Un truc à réécouter pour goûter toutes ses nuances.
Burnem est un gars à réécouter aussi. Un gars à suivre et à soutenir dans ses chemins audacieux.
Love, bro !
.
Vous pouvez écouter le premier titre de l'album ARBORESCENCE et pré-commander le disque sur https://zedrine.bandcamp.com/
.

Posté le 16 sept. 2022, 17h46

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 5 - LAURENT ROCHELLE
.
Photo by Stéphane Migot
.
Il est des rencontres musicales dont on espère, de loin, qu’elles se feront, attendant le moment propice. Celle-ci s’est faite si simplement qu’on rêverait que tout roule si bien dans nos créations. LAURENT ROCHELLE est un homme des musiques libres. La multiplicité de ses projets montre bien combien il voit large et comment il aime explorer les formes. Compositeur improvisateur, il est nourri de jazz, de classique, de musique contemporaine, d’influences géographiques diverses. Et quand je lui ai envoyé ma demande, non seulement il a dit oui très spontanément, mais les propositions musicales qu’il m’a faites dès qu’il a eu un moment dans son studio sont venues apporter juste la touche que j’espérais. Il a saisi l’âme des titres et y a glissé un peu de la sienne. On entend ainsi son saxophone déambuler dans deux titres de l’album : NUIT DE DÉCEMBRE et À CLOCHE-PIED.
On trouve également un sample du titre « Le feu » de Laurent Rochelle en duo avec Marc Sarrazy, sur le titre LES YEUX DU TEMPS, qui clôture ARBORESCENCE. Celui-ci nous permet de remonter encore la branche qui m’a menée à Laurent. Car « Le feu » est un titre sur lequel Laurent et Marc avait invité ALIMA HAMEL au chant sur leur EP. Et je suis heureux d’entendre pour la première fois un peu de la voix d’Alima dans un de mes enregistrements, l’ayant découverte sur les scènes régionales du Printemps de Bourges auxquelles nous participions tous les deux aux alentours de 2009, elle en duo avec Lone Kent, moi avec Enterré sous X. C’est quelques années plus tard que nous nous sommes rencontrés vraiment, quand je montais une équipe pour explorer le répertoire de Nino Ferrer. Je cherchais une voix de femme, au caractère singulier, qui pourrait ravir et surprendre en revisitant ses chansons. C’est à elle que j’ai pensé tout de suite. Et elle a dit oui tout de suite, avec l’appétit que je lui connais maintenant bien de se lancer dans une nouvelle aventure pour voir ce qu’il en sort d’enrichissant. Nous partageons ça, entre autres. Cet épisode en hommage à Nino ne dura pas si longtemps, mais j’en garde une amitié précieuse et un attachement d’autant plus intime à la voix magnétique d’Alima.
Et pour revenir à notre sujet, c’est une fois que nous nous sommes connus que j’ai exploré le passé musical d’Alima et que j’ai découvert la musique de Monkomarok, le groupe avec lequel elle avait d’abord été reconnue et active pendant de longues années. Et le jazz sans frontières de ce groupe qui a écumé les scènes et connu un beau succès critique était porté par les compositions de notre fameux Laurent Rochelle. La boucle est bouclée, vous savez ce qui a mené d’un concert d’Alima et Lone Kent il y a plus de douze ans aux envolées de sax de Laurent Rochelle sur ARBORESCENCE. Merci la vie, merci les rencontres !
.
Soutenir en pré-commandant, c'est rendre le projet possible.
Peace.
.

Posté le 08 sept. 2022, 13h26

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 4 - FRANCIS ESTEVES aka CISCO
.

Est-il utile que je présente Cisco ? J’espère que la plupart d’entre vous connaisse déjà le bonhomme, sinon ça veut dire que vous ne suivez pas mes exploits depuis assez longtemps.
Ce gars-là, je l’ai découvert sur disque avec ses compères d’EXPerience, Michel Cloup et Patrice Cartier (une série d’albums puissants), puis sur scène avec la même bande augmentée autour de 2010 sur le projet transatlantique Binary Audio Misfits (une sacrée claque hip-hop rock dont je ne me suis pas remis). Et un beau jour de 2014, de sa retraite aveyronnaise, il me fait signe, nous faisons connaissance à distance directement par la musique, l’écriture. Nous fouillons des pistes sur un puis deux puis une série entière de morceaux. Nous nous voyons, nous essayons la scène ensemble et nous montons petit à petit ce qui deviendra Dum Spiro, un projet écrit à deux, puis vécu à plusieurs sur scène, qui m’a donné l’occasion d’un approfondissement dans l’écriture et dans les formes d’interprétation me faisant faire un joli bond en avant. C’est l’album « Hors chant », sorti en 2017, qui pose le répertoire. Une pièce essentielle de ma discographie. Comme une première étape, sans doute, après les projets plus collectifs, avant cet ARBORESCENCE dont je m’autorise aujourd’hui à être le seul pilote.

Avec Cisco, il y aura eu aussi ma participation au spectacle pluri-disciplinaire « Dervish TanDances », qui aura mené à d’autres rencontres artistiques — comme celle de Cédric Chatelain qui m’accompagnera ensuite un temps sur scène jusqu’à ce que le Covid nous coupe l’herbe sous le pied.
Et avec Cisco, il y a toujours matière à écrire de nouvelles choses. Ici, sa musique porte tout en douceur le titre SEPTEMBRE EST LOIN, dont le texte est co-écrit et interprété avec un autre invité de l’album… On en parle bientôt !
.
Pensez à faire tourner et à encouragez le plus grand nombre à pré-commander !
.

Posté le 06 sept. 2022, 16h18

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 3 - NICOLAS DABADIE
.
Suite du tour d'horizon.
Avec Nico (ex Highjack Brothers, Donkey Skonk, Clan d'instinct, etc.), on aimerait bien jouer plus souvent ensemble. Mais la vie elle est pas forcément d’accord. Alors on s’arrange comme on peut. C’est pour étoffer l’équipe de Dum Spiro, quand mon ambition était d’en faire un vrai groupe de rock (ambition satisfaite, pour un temps malheureusement bien éphémère), que nous avions fait connaissance en musique. Me sachant en recherche, il s’était proposé, tout de simplicité et d’envie de s’investir. Sa façon de faire chanter ses cordes à coups de multi-effets ou de booster un titre avec les gros accords saturés qu’il fallait, c’était à peu près ce dont je rêvais pour compléter le tableau musical du projet et prendre un gros pied sur scène.

Depuis, on s’envoie des choses à écouter, des bouts de chansons, des idées, de la musique, des mots. On enregistre à distance, dans l’obscurité, pour que personne ne nous voit et ne puisse nous mettre des bâtons dans les roues. Dans un monde imaginaire, je pense que j’ai déjà écrit et enregistré un album entier fichtrement bon avec cet ami-là. Peut-être que ça viendra un jour dans ce monde bien réel. En attendant, il a pris la balle au bond quand je lui ai proposé de revisiter un titre d’un de mes groupes fétiches, The Notwist. C’est une chanson d’attente justement (PICK UP THE PHONE). Une chanson nostalgique comme j’aimerais savoir en écrire une aussi simple et belle à la fois. Et pour plonger dans cette ambiance, Nicolas a su gratouiller ses cordes dans la bonne direction et poser les bases de l’arrangement. C’est la facette rock indispensable d'ARBORESCENCE. C’est doux et mordant. Un peu comme Nico :)

Posté le 06 sept. 2022, 16h16

.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 2 - BILAL (DaKrew)
.

BILAL fut un activiste des scènes électro hip-hop de la ville rose pendant une bonne quinzaine d’années. Mais pour comprendre ce qu’il fait sur ARBORESCENCE, il faut remonter aux débuts des scènes slam toulousaines. À cette époque lointaine (2003-2004), nous étions quelques poignées à explorer le plaisir de la poésie libre et déclamée dans les squats et bistrots de la ville. Bilal a fait partie des quelques voix qui m’ont vraiment touchées, de celles qui ont su imprimer des mots justes, des couleurs sensibles dans mes oreilles et donc de ce qui m’a nourri quand j’avais encore tout à déployer. Il a rapidement laissé le micro à d’autres pour se consacrer à la création musicale, avec talent et ingéniosité, expérimentateur, dirait-on, jamais fatigué. Avant de quitter Toulouse pour des horizons plus verts, il avait voulu créer un album de collaborations avec les artistes croisés dans la ville au fil des années. L’album n’aura pas vu le jour, contrarié par le Covid et balayé par d’autres projets. Mais il en est resté une base que nous avions travaillé et que j’ai pu développer pour mon propre album. C’est le titre atypique « À CLOCHE-PIED », sur lequel apparaît aussi un autre invité, mais je garde ça pour un autre jour.

Posté le 29 août 2022, 17h30

Il est temps de vous parler mieux de l'album ARBORESCENCE que je vous promets pour octobre. Pour ça, j'ai choisi de faire un tour de présentation des artistes qui se sont investis d'une façon ou d'une autre dans la réalisation de ce disque. C'est l'occasion de les remercier un par un pour ces cadeaux qu'ils m'ont faits et de vous raconter des histoires qui parlent de nous et de ce nouveau répertoire.
.
LES VISAGES D'ARBORESCENCE - Épisode 1 - TANIDUAL
.
Pour ce tour d’horizon des personnes investies dans la réalisation de l’album, on va commencer par la base. En 2019, mon projet était de sortir 3 EP avec mes différents projets. Les deux premiers sont sortis, le 3e prévu n’a jamais vu le jour. Il s’agissait de sortir un 2e volet à ma collaboration avec Tanidual, qui avait commencé avec « À la manière de » sorti 2 ans plus tôt. Et cette collaboration, avant d’être un tête à tête, avait commencé encore bien plus tôt. Mon premier groupe, Enterré sous X, a connu plusieurs grandes histoires. En 2011, après 4 ans d’activité avec la même équipe, les musiciens décidaient de quitter le navire et nous cherchions un nouvel équipage pour poursuivre le voyage scénique un peu fou que nous poursuivions. 3 musiciens surgirent, prêts à tous les délires s’ils pouvaient retourner la table musicalement. Et c’est avec joie et excitation que nous avons donné une nouvelle vie au son Enterré sous X. William officiait à la trompette avant tout, souvent traitée, mais aussi introduisait quelques synthés. Tanidual, beatmaker en développement, pointait déjà son nez. Il n’aura cessé depuis, en parallèle de ses différents groupes, de mener un travail d’approfondissement et d’affinage d’un répertoire électro hip-hop instrumental qui invente son propre vocabulaire. Il porte aujourd’hui une proposition singulière et solide, concrétisée récemment par l’album « Alignement ». Et donc, en 2019, nous avons travaillé, fouillé, essayé. Il y avait de nombreuses pistes à suivre, mais nos autres projets respectifs et quelque chose qui tient du bon timing pour faire les choses, ne nous ont pas permis d’aller au bout. Mais je tenais à utilliser une partie de ce que nous avions fait. Et c’est à ce moment-là, sur la base d’un des titres en chantier, que j’ai décidé de m’embarquer sur l’écriture de l’album solo et de l’intituler « ARBORESCENCE ». William m’a laissé toute liberté pour finaliser le titre à ma façon, qui est devenu « ODE AUX MOLÉCULES D’OR ».
Nous avons partagé de belles émotions sur scène, nous avons ruisselé ensemble pendant de nombreux concerts et connu de studieuses et heureuses périodes de création et de studio. Je suis vraiment heureux d’être à nouveau porté par sa musique sur ce disque.
Il y a une autre histoire avec ce titre, celle d’une voix qui devrait y figurer mais qui n’y figurera pas sur disque, sans doute sur scène pour rattraper. Mais c’est une autre histoire.
.
Pour soutenir la fabrication de l'album, pré-commandez le CD sans attendre. Faites tourner autour de vous. Et j'aurai grâce à vous les fonds au moment où j'en ai vraiment besoin.
Merci d'avance pour le soutien !
.
crédit photo : Andrey Beigenar

Posté le 31 juil. 2022, 11h15

Déjà un tiers du budget minimum de réuni !
Merci et bravo aux premiers arrivés.
Maintenant il faut tenir le cap, faire passer le mot, brûler quelques cierges… et l'affaire sera dans le sac :)
J'avais promis des infos pour en savoir plus sur cet album qui arrive. Commençons par le commencement. Il s'appellera, s'appelle déjà depuis l'origine : ARBORESCENCE.
Ce titre, c'est l'intention première, c'est ma démarche, mon cheminement au fil de la réalisation, c'est une image qui mène à toutes les autres, à tous les autres.
Que ce soit pour l'écriture poétique en elle-même, pour l'hybridation des styles, des sonorités diverses ou pour la manière de m'entourer d'autres artistes pour composer, arranger et interpréter ces 10 titres, l'arborescence fait sens.
Je suis parfois le premier surpris de ce que je trouve en suivant telle ou telle piste, de voir ce qui prend forme au final à partir d'une base un peu bancale mais d'une émotion claire.
Écouter son esprit faire les liens librement… entre un mot, l'univers sonore d'un beatmaker qu'on pourrait solliciter, les notes d'un instrument donné qui s'esquissent dans notre tête et imposent une invitation… un bout de poème qui sait instinctivement de quelle autre plume il a besoin pour être complété, une rythmique, un synthé qui appelle de manière évidente la voix de tel artiste ami.

En prenant le temps de suivre tous ces chemins, librement, j'ai vite perçu que les choix seraient toujours les bons. À l'exception d'un titre un peu particulier qui n'aura pas vu le jour, sans doute parce que mon intention à moi n'était pas suffisamment claire et solide, pour tout le reste, les artistes sollicités ont toujours répondu positivement. Et leurs propositions chaque fois venaient mettre en forme ce que j'avais esquissé dans ma tête sans toujours pouvoir le formuler correctement. Il y a des évidences qui se créent dans ces échanges qui sont vraiment enthousiasmantes…
Bientôt, je vous parlerai donc de ces personnes qui ont contribué en mots, en notes, en voix, en textures sonores, en divers ingrédients magiques à la réalisation de cet ARBORESCENCE.
N'hésitez pas à en parler, à partager ça autour de vous.
À bientôt pour la suite.
Et bon dimanche de presqu'août à tous !
Déjà 849 € collectés !

Déjà 33 participants, rejoignez-les !
+ 50 €
Le 07 oct. 2022
par Laurent Roussel
+ 50 €
Le 30 sept. 2022
par un anonyme
+ 8 €
Le 15 sept. 2022
par Jérôme Pinel
Forza firza
privé
Le 10 sept. 2022
par Patricia Pileur
Bon vent à ce nouvel album !
+ 20 €
Le 07 sept. 2022
par Anthony Lintrus
Biz' Up !
privé
Le 07 sept. 2022
par Frédéric Sabourin
Afficher plus de participants
logo cotizup

Qui refuse encore de bons cookies 🍪 en ?

Nous utilisons des cookies afin d'améliorer votre expérience de visite, vous proposer des contenus personnalisés, développer nos services et mesurer notre audience. Vous pouvez accepter ou refuser ces cookies.

logo cotizup