Aidez Alexandra Richard à obtenir justice !

Les effrontées
Lancée le 29 oct. 2021

3 130 €

collectés sur 6 000 €

52% atteint avec 123 participants

Alexandra Richard a été condamnée à 10 ans fermes, le 23 octobre dernier, à l'issue de son procès en appel, pour homicide volontaire.

Une fois de plus, une femme victime de violences conjugales est renvoyée derrière les barreaux d'une prison, loin de ses enfants, pour avoir voulu se défendre de son conjoint, qui l'avait menacée de mort.

Son petit dernier, 6 ans, ne voit sa mère qu’une heure par semaine à un parloir, comme ses deux autres filles, 16 et 19 ans, et ce depuis déjà deux ans.

Une fois de plus, cette “justice” est inhumaine. Alexandra sera probablement également condamnée de nouveau à payer des centaines de milliers d’euros aux parents de son bourreau (comme en première instance).

Nous avons suivi le procès : tous les éléments objectifs démontraient de manière évidente une scène de légitime défense, et un coup de fusil parti de façon accidentelle.

Alexandra a été bafouée une fois de plus pendant ce procès, sa parole niée. Elle s'est mise à nue devant tout une Cour de justice pour décrire toutes les violences qu'elle avait vécues, les viols, les coups, les menaces de mort la visant elle ou ses enfants, durant 3 ans. Et comme une majorité de femmes victimes de violences, on ne l'a pas crue. On a parlé de "surenchère". On a minimisé la dangerosité et la violence de son conjoint, aux fins de discréditer la thèse de la légitime défense.

La lutte contre les violences faites aux femmes a été érigée en soi-disant "grande cause nationale". Pourtant, en 2021, on refuse toujours aux femmes de se défendre, au risque d'y laisser leur vie. Aurait-elle dû être la 128ème femme victime de féminicide en 2016 pour être crue ? Pour être perçue comme "la bonne victime", celle qui est morte ? Pour que Sébastien Gest soit enfin perçu comme l'homme qu'il était, soit un homme capable de tuer ?

Nous sommes encore sidérées par ce verdict, et nous gardons toutes les portes ouvertes.

Les avocat-es d'Alexandra envisagent dans un premier temps la Cassation : en effet, la négation des violences subies par Alexandra Richard et du haut degré d'alcoolisation (1,74 grammes) de son compagnon au moment des faits, soit deux éléments clairement établis et pourtant absents de la feuille de motivation rendue par la Cour à l'appui du verdict, suffirait à caractériser un déni de justice.

La possibilité d'un recours auprès de la Cour Européenne des Droits de l'Homme pourra également être considérée.

Pour être en capacité de financer ces démarches, les associations de soutien d'Alexandra Richard ont besoin de la solidarité de tou-tes. Nous ne lâcherons rien. Nous nous battrons jusqu'au bout pour Alexandra !

Encore 2 870 € à collecter !
Déjà 123 participants👏, rejoignez-les !
privé
Il y a 6 jours
par Thomas
Contre les violences faites aux femmes, je me mobilise.
+ 20 €
Il y a 10 jours
par un anonyme
+ 20 €
Il y a 10 jours
par Valérie Dubois
privé
Il y a 12 jours
par Miriam Lopes
+ 10 €
Il y a 13 jours
par Claire Pellerin
+ 500 €
Il y a 14 jours
par Association Avft

Veuillez patienter...
Afficher plus de participants